Alexandra et Lazlo sur un vélo

Alexandra et Laszlo sur un vélo à travers la Suède

Monsieur Hardi vous présente des histoires de voyages d'humains avec leur chien.
Aujourd'hui, Alexandra nous raconte son road-trip en vélo avec Laszlo, son braque très indépendant.

Qui es-tu?

Je m’appelle Alexandra. Je suis d’origine russe et roumaine. Je vis près du bois de Vincennes pour mes deux chiens, deux braques allemands pleins d’énergie. Le premier a 5 ans, il s’appelle Laszlo. La deuxième a 5 mois, elle s’appelle Roya. Je suis avocate en droit d’asile, mais une passionnée de cuisine du monde et la propriétaire d’un vieux voilier de 32 pieds. Je n’ai pas encore eu l’occasion de voyager avec Roya, mais j’ai partagé plusieurs aventures avec Laszlo. C’est un chien facile à vivre. Il est d’une immense gentillesse et d’une grande curiosité. Il est donc toujours prêt et frétille d’enthousiasme chaque fois qu’il me voit préparer ma valise. Le premier grand voyage que nous avons fait ensemble était la traversée de la Suède sur 500km, moi en vélo et Laszlo sur pattes.

Le trajet

Pour arriver en Suède, nous avons pris train et bateau. Un périple de 3 jours aller et 3 jours retour. Sur le ferry entre l’Allemagne et la Suède il y avait un coin pipi clebards avec un faux arbre et à mi-parcours il y avait une longue queue et l’un après l’autres les chiens allaient renifler et pisser (sauf Laszlo qui a snobé et s’est retenu jusqu’à la fin). Voyager en train avec un chien en Suède a été une expérience fantastique. Les chiens ne doivent pas payer pas le transport et les wagons des trains sont divisés entre dog friendly et dog not friendly. Du coup, même les gens qui n’ont pas de chiens et voyagent dans votre wagon l’ont choisi et aiment forcement les animaux. Presque trop même. Un jour j’engueulais Laszlo qui ne voulait pas rester tranquille et une gentille suédoise s’est levée pour me dire qu’il fallait toujours s’exprimer avec douceur et patience avec son ami à quatre pattes. Je suis restée sans voix. En Suède la laisse est obligatoire (car beaucoup d’animaux sauvages et de personnes allergiques) mais lorsque je laissais Laszlo, je n’ai pas eu de remarques. Contrairement à l’Allemagne où, en un après-midi, on a dû m’engueuler une bonne dizaine de fois.

La Suède avec Laszlo

L’unique chose pour la Suède : les chiens ne sont que très rarement admis dans les restaurants. Et si dans les grandes villes il y a des magasins spécifiques qui vendent des produits bio exceptionnels, à la campagne je n’ai trouvé que des croquettes d’assez mauvaise qualité. En Suède on faisait 50km par jour et le chien courrait à mes côtés de moi. Enfin… les 3 premiers jours il courrait devant, derrière, à gauche, à droit, bref partout. Je pense qu’il a dû faire 150km plutôt que 50. Du coup le 4ème jour à mi-chemin il était kapout.

Les indispensables pour le voyage avec ton chien

J’avais acheté une espèce de remorque au cas où il était crevé mais évidemment lorsque cela a été le cas impossible de l’y faire grimper. J’ai dû faire du stop et des hippies germaniques l’ont pris dans leur camping-car et l’ont amené à l’hôtel. La réception de l’hôtel m’a envoyé un sms photo pour me montrer Laszlo en train de se faire chouchouter. Des années après, des suédois de l’hôtel likent encore ses photos sur Instagram (jamais les miennes c’est son fan club exclusif).

Retrouvez une autre aventure d'Alexandra et Laszlo par ici. Elle nous y raconte un voyage en bateau avec son chien!